En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. AccepterEn savoir plus

Biographie de Charles Dickens

1812-1870

Le Précepteur > Anglais > Culture > Royaume-Uni

La culture anglo-saxonne6ème5ème4ème LV13ème LV1
4ème LV23ème LV2
Portrait de Charles Dickens
Charles Dickens

Charles Dickens naît à Portsea, en Angleterre, le 7 février 1812.

Il n'a que douze ans lorsque sa famille doit vivre en prison pour dettes. L'enfant doit travailler dans une fabrique de cirage. Ce contact brutal avec la réalité de la vie et de la misère, et avec les absurdités du système pénal de son pays, le marque définitivement.

Grâce à un héritage, il peut reprendre ses études, apprend la sténographie et devient clerc de notaire. Il rentre ensuite au Morning Herald comme chroniqueur et publie les Esquisses de Boz, (Boz étant provisoirement son pseudonyme), dont le succès provoqua la commande des Aventures de M. Pickwick (1836-1837).

En 1837, il épouse Catherine Hogarth, avec qui il aura dix enfants. En 1940, lors d'un voyage aux États-Unis, il rencontre Edgar Poe, et découvre une Amérique esclavagiste. Il publie Notes américaines en 1842. Suivent Barnaby Rudge (1841), roman historique, Les Contes de Noël (de 1843 à 1845), Le Carillon (The Chimes), et Le Grillon du foyer (The Cricket of the Heard) qui marquèrent profondément la sensibilité anglo-saxonne. Dickens se trouve en Europe au moment des évènements de 1848. Il publie alors Dombey et Fils (1848).

Portrait de Charles Dickens
Charles Dickens

David Copperfield (1849-1850) est au centre de l'oeuvre de Dickens. C'est un roman autobiographique, on y retrouve en effet l'épisode de la fabrique, l'apprentissage du journalisme parlementaire et juridique et l'amour de la jeunesse.

Paraissent ensuite Bleak House (1852-1853), Les temps difficiles (1854), Le Petit Dorrit (1857), Le conte de deux cités, (1859), Les grandes espérances (1860-1861), Notre ami commun (1864-1865).

Il meurt à Gadshill, le 9 juin 1870. Pleuré par la nation entière, il reçut la suprême consécration d'une inhumation à l'abbaye de Westminster.

Il laissait inachevé un brillant roman intitulé « Le mystère d'Edwin Drood ».

Suivez-nous sur

Le Précepteur: Exercices et quiz gratuits de soutien scolaire pour apprendre ou réviser

Informations légales | Haut